REGARDS CROISÉS SUR LE LIVRE « ACADEMIC TRANSFORMATION: THE FORCES RESHAPING HIGHER EDUCATION IN ONTARIO »

Par Patrick Imbeault (Doctorant, custodia originale iphone x Département de sociologie et anthropologie, Université d’Ottawa)

Dans le livre « Academic Transformation: The Forces Reshaping Higher Education in Ontario », (2009, custodia iphone 6s angelo http://www.academictransformation.ca/) financé par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur, custodia apple silicone iphone 6 quatre auteurs (Ian D. coque huawei nova Clark, Greg Moran, custodia iphone 6 calvin klein Michael L. coque huawei Skolnik et David Trick) présentent ce qu’ils perçoivent comme les plus grands défis du système d’éducation postsecondaire ontarien : l’augmentation des effectifs et le manque de ressources.

De leur avis, le système universitaire n’est pas durable. coque huawei pas cher Ils proposent donc plusieurs changements : la création d’un nouveau réseau d’universités pour l’enseignement au premier cycle, custodia iphone 5se l’introduction de nouveaux diplômes pour des programmes de trois ans, l’utilisation d’un nouveau mode de gestion qui prône « l’efficacité », un accent sur la différenciation institutionnelle et un nouveau système d’enseignement universitaire par correspondance ouverte à tous (« open university »).

Pourtant celles-ci sont-elles vraiment les meilleures options? Nous pensons que ces propositions auront un effet néfaste sur le système d’éducation postsecondaire ontarien, en particulier sur les sciences sociales et les humanités.